Microcosmos

Le moucheron sans le lion.

8o minutes de documentaire comme on en voit tous les soirs à la télévision, avec les moyens techniques adéquats, les gros plans et tout le bataclan, au service de rien du tout. Pénible et languissant à mes yeux.

On se demande comment ce petit machin insignifiant et gentil comme tout a eu tant de succès ; sans doute les instituteurs de l’Éducation nationale (qui se baptisent pompeusement aujourd’hui professeurs (!) des écoles) ont-ils fait passer la bonne parole ; après tout, 80 minutes au cinéma, ça permet d’éviter 80 minutes de travail ; tout le monde y trouve son compte, les élèves qui vont au cinéma et glandouillent, les enseignants (!!!!) qui prennent une demi-journée de congés supplémentaire et glandouillent aussi. C’est toujours ça de gagné.

On sait d’ailleurs que la BBC fait ça beaucoup mieux ; ou tout aussi bien. Et ça n’a pas plus de rapport avec le cinéma que la pétanque qu’on joue l’été avec les amis que la finale du Cent mètres aux Jeux Olympiques.

 

Leave a Reply